Les nouveautés

On a dit de La Pell Negra:  

…Écrite avec une prose nette, claire et très poétique, La Peau Noire m’ha séduitLA-PELL-NEGRA1-187x300
dès le premier abord. Aussi, je l’avoue, je n’ai pas pu résister au besoin de souligner beaucoup de phrases et de descriptions avec lesquelles Zénéida Sarda a 
construit son livre. La Peau Noire est un roman qui a de l’épaisseur. Épaisseur intellectuelle, épaisseur poétique, épaisseur stylistique et épaisseur narrative…”
(Jordi Castelló)

“Histoire captivante qui nous plonge dans le monde intérieur polyédrique d’une femme courageuse et idéaliste tout en nous invitant à l’accompagner dans sa recherche 
des multiples facettes de l’amour.”
(Marcela)

“J’ai beaucoup aimé parce que c’est un livre court, agile, qui vous accroche à votre chaise et que vous ne pouvez pas arrêter de lire. Il est très délassant et la fin complètement inattendue!! Franchement, je me suis bien régalé!” 
(Mercader)

Commentaires recueillis dans:  www.quellegeixes.cat

Le poète et critique littéraire Jordi Llavina cause avec l’auteur:  “L’última troballa”

 
Cristaux de Bohème.   
        
Vicens Grenzner, un jeune garçon de 14 ans, fils d’un fabricant de cristalCristalls de Bohèmia
de Bohême, émigre en 1814 de son village natal pour aller à Barcelone.
Quelques années plus tard, il ouvrira un magasin pour la vente d’objets
en cristal et en porcelaine dans le quartier de La Ribera.
C’est le début de la saga des Grenzner liée à l’expansion du magasin
qui va prospérer jusqu’à obtenir le Sceau Royal. 

Au long de 200 ans, la famille Grenzner va s’apparenter à d’importantes sagas catalanes, de grands propriétaires ruraux, de riches commerçants, des bourgeois de haute classe, de sorte que le récit, écrit dans un style nouvelé, basé sur 864 documents originaux qui datent de 1600 jusqu’à l’actualité, devient un exemple paradigmatique de la manière dont s’est formé le tissu social de la Catalogne depuis le XVIème siècle jusqu’aujourd’hui.

L’un dels héritiers, un  personnage ignominieux et méprisable, avec une vie romanesque
et une mort dramatique, rompra avec les valeurs traditionnelles des Grenzner, deshonorant femme et enfants, et renversant l’histoire de la saga de manière triste et douloureuse.